La performance énergétique des bâtiments augmente leur valeur

L’efficacité énergétique des bâtiments est l’un des enjeux de la transition environnementale. De nombreuses études montrent qu’elle a de plus en plus d’importance sur le marché de l’immobilier et concerne à la fois les secteurs résidentiel et tertiaire. Aujourd’hui, la performance des biens a-t-elle un impact sur leur valeur ?

Performance énergétique

La performance énergétique d’une habitation augmente sa valeur.

Qu’est-ce que la « valeur verte » ?

De récentes études démontrent que les Français s’intéressent de plus en plus à la valeur verte des logements. Même si elle n’est pas clairement définie, il s’agit du niveau de performance global d’une habitation. Son importance est croissante et elle engendre l’amélioration du parc immobilier existant. Même si elle n’est pas encore clairement citée par les professionnels, ses critères s’imposent aux particuliers lorsqu’ils choisissent un bien. Les immeubles les plus anciens et les plus vétustes sont ceux qui connaissent le plus haut taux de vacance. La compétitivité énergétique des bâtiments est devenue un critère primordial dans le choix d’un logement.

Comment accroître l’efficacité énergétique d’un bien ?

La performance d’un bien est déterminée par :

  • Les matériaux utilisés pour la construction
  • Son orientation
  • Son isolation
  • Son système de chauffage et de régulation
  • Les dispositifs de contrôle du bâtiment
  • Etc.

Lorsque vous construisez une maison, mieux vaut vous assurer qu’elle réponde aux exigences en vigueur et anticipe celles à venir. Il est primordial d’effectuer des travaux qui assurent la qualité du logement et son adaptabilité aux futures normes. La notion d’obsolescence existe désormais pour les biens immobiliers, et investir dans des matériaux et équipements performants dès la construction vous assure une efficacité accrue pour de longues années.

Augmente-t-elle le prix d’un bien immobilier ?

Le rendement énergétique d’un bâtiment n’augmente pas directement sa valeur mais permet de la maintenir. Les prix de vente peuvent varier de 25 % pour un même bien en fonction de sa « valeur verte ». Dans certaines régions, un écart de 5 % est constaté pour chaque lettre du DPE. Plus ses performances sont basses, plus le prix de vente le sera également. Dans la réalité, les spécialistes constatent que la valeur des biens qui présentent une faible valeur environnementale baisse rapidement.

En construction, le surcoût nécessaire pour bâtir un bien performant est récupéré en deux ans en moyenne. En faisant l’acquisition d’une maison dont l’efficacité environnementale est très compétitive, vous devez investir davantage au moment de son achat mais vous avez l’assurance de faire des économies par la suite. Votre investissement est plus rentable. Dans les deux cas, vous réduisez votre impact sur l’environnement.

Si vous envisagez d’entreprendre des travaux de rénovation ou de remplacer votre système de chauffage pour accroître la « valeur verte » de votre habitation, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels. Une connaissance précise de vos besoins vous permettra de faire les meilleurs choix.

Haut de page

Posté par René le 5 juin 2018