Les premières pistes de la RBR 2020

La RBR 2020 (Réglementation Bâtiment Responsable 2020, mais il s’agit d’un nom provisoire) est la réglementation qui remplacera la RT 2012 (Réglementation thermique 2012).

RBR efficacité énergétique et tableau noir

La RBR 2020, qui devrait, d’ici quelques années, remplacer la RT 2012, accordera sans doute une plus grande importance aux énergies renouvelables et à la pollution de l’air intérieur.

Si la RT 2012 s’intéresse surtout, comme son nom l’indique, à l’aspect thermique des bâtiments, la RBR 2020 donnera une place plus importante aux énergies renouvelables et s’intéressera davantage à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, au-delà de la consommation énergétique des bâtiments, cette nouvelle réglementation prendra également en compte leur impact sur l’environnement.

Les énergies renouvelables sont au cœur du débat sur cette nouvelle réglementation. Elles seront, bien sûr, favorisées par la RBR 2020, mais reste à savoir lesquelles seront privilégiées et dans quelle logique : production et autoconsommation à l’échelle d’un foyer, d’un immeuble ou de tout un village ? Ou injection de la totalité de la production dans le réseau national ? La question n’est pas tranchée.

Enfin, autre nouveauté de la RBR 2020 : la prise en compte de la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments et plus largement du bien-être de leurs occupants.

Cette nouvelle réglementation, en plus de prendre en compte les dépenses énergétiques des bâtiments, s’attachera donc à intégrer durablement les énergies renouvelables au cœur des constructions pour limiter les dépenses d’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Haut de page

Posté par Julie le 27 septembre 2013