Comment fonctionnent les éoliennes ?

Il y a quelques années à peine, les éoliennes étaient plutôt rares dans le paysage français. Aujourd’hui, elles sont de plus en plus présentes et leur importance dans la démarche de transition énergétique engagée par la France est désormais reconnue.

eoliennes

Les éoliennes représentent une source importante d’énergie renouvelable.

Tirer profit de l’énergie du vent

Le mot éolienne vient du grec « éole » qui signifie « vent ». L’éolienne est un dispositif capable de tirer profit de l’énergie du vent pour produire de l’électricité.

Une éolienne fonctionne selon le même principe qu’un moulin à vent. L’énergie du vent a longtemps été utilisée par nos ancêtres pour faciliter leur quotidien. Dans le cas d’une éolienne, la puissance du vent fait tourner ses pales pour produire de l’électricité.

Quels sont les éléments qui composent une éolienne

Une éolienne est constituée d’un mât mesurant 20 à 100 mètres au bout duquel sont fixés des pales, qui mesurent entre 50 et 60 % de la taille du mât et, un rotor. Le vent entraîne la rotation des pales et du rotor. On estime que les pales d’une éolienne font entre 10 et 25 tours complets par minute, en fonction de la puissance du vent. L’énergie mécanique produite par le vent est ensuite transformée en énergie électrique grâce au rotor qui, en tournant, entraîne un générateur. Ce dernier est relié au réseau électrique. Il existe aussi des éoliennes autonomes reliées à une batterie pour stocker l’électricité produite.

Quelle est la puissance des éoliennes ?

Aujourd’hui, en milieu terrestre, la puissance des éoliennes est supérieure à 3 MW. Les éoliennes fonctionnent normalement lorsque le vent souffle à moins de 90 km/h. Au-delà, elles sont, le plus souvent arrêtées automatiquement pour éviter une usure prématurée.

Qu’est-ce qui influence la production d’énergie par les éoliennes ?

La production d’énergie éolienne dépend de trois paramètres. D’abord, elle varie en fonction de la forme et de la longueur des pales de l’éolienne. Ensuite, elle dépend évidemment de la puissance du vent. Enfin, facteur sans doute moins connu, la production d’énergie éolienne dépend aussi de la température. En effet, cette dernière a un impact sur l’intensité de l’air.

Les parcs éoliens et les éoliennes domestiques

Il existe deux grands types d’installation d’éoliennes. Les parcs éoliens et les éoliennes domestiques. Les fermes éoliennes sont raccordées au réseau électrique et permettent d’accroître la part d’énergies renouvelables dans le mix électrique national. Les éoliennes domestiques sont les petites éoliennes qui sont installées chez les particuliers. Elles leurs permettent de produire de l’électricité pour leur propre consommation. On parle alors d’autoconsommation d’électricité.

La question de la pollution visuelle et auditive

De nombreux opposants reprochent aux éoliennes la pollution visuelle et auditive qu’elles engendrent. Il est vrai que plus la puissance du vent augmente, plus le mouvement des pales d’éoliennes génère du bruit. Par ailleurs, plus le vent est faible, plus le bruit mécanique généré par les éoliennes est perceptible. Dans un cas comme dans l’autre, les éoliennes font du bruit. Cependant, à 300 mètres de distance, le niveau sonore d’un parc éolien ne s’élève qu’à 70 décibels le jour et 60 décibels la nuit.

L’exploitation de l’énergie éolienne est désormais considérée comme une évidence. Les technologies se développent et de nombreuses études sont menées pour optimiser leur rendement. La production d’électricité éolienne devrait encore accroître dans les années à venir.

Haut de page

Posté par Julie le 29 novembre 2016