Quelle place occupent les énergies renouvelables dans la vie des français ?

OpinionWay a dévoilé, début février, son baromètre annuel* pour Qualit’EnR, une association spécialiste de la qualité d’installation des systèmes à énergie renouvelable. Cette enquête réalisée, entre 5 et 9 janvier 2017, constitue l’occasion de faire un bilan précis sur la place des énergies vertes dans la vie des français.

les energies vertes dans la vie des francais

Les énergies renouvelables occupent une place de plus en plus importante dans la vie des français.

La confiance des français dans les énergies vertes

Malgré un contexte économique difficile, les français continuent d’investir dans les énergies renouvelables. 43 % des propriétaires interrogés par OpinionWay déclarent posséder un équipement dit « propre ». L’énergie, principalement, plébiscitée est le bois. 15 % ont installé un insert à bois et 10 % un poêle à bois. A la fois performant et esthétique, ce système de chauffage permet de créer une ambiance cosy et raffinée.

La grande majorité des français (96 %) accorde leur confiance aux énergies renouvelables et souhaite le développement d’au moins une filière verte. Le solaire (92 %) et l’éolien (85 %) arrivent en tête du classement. Ils sont suivis de près par les pompes à chaleur (83 %), les panneaux photovoltaïques (82 %) et le bois énergie (69 %).

La place des énergies renouvelables dans le débat politique

A l’approche des élections présidentielles, les énergies renouvelables s’invitent dans le débat. Plus des trois quarts des français (77 %) et en particulier les jeunes (81 %) et les habitants des zones rurales (84 %) considèrent que cette thématique n’est pas suffisamment abordée par les politiques. Le programme devra se traduire, durant le mandat du prochain Président de la République, par des actes forts en faveur de l’écologie. 71 % des français espèrent voir une accélération du rythme du déploiement des énergies renouvelables.

Curieusement, le candidat à l’élection présidentielle du parti des Verts est quasiment inconnu du grand public. 46 % ignorent totalement qu’il s’agit de Yannick Jadot.

Les travaux énergétiques, une occasion de passer au vert

Par le biais des nouvelles réglementations thermiques, le gouvernement cherche à améliorer l’efficacité énergétique des nouvelles constructions. Ces normes permettent de réduire l’émission de gaz à effet de serre et de réaliser des économies d’énergie. L’introduction des énergies renouvelables se généralise donc. Mais, qu’en est-il des logements anciens ? 87 % des français envisagent de s’équiper en énergies renouvelables. Il faut noter que, depuis le 1er janvier 2017, les travaux d’isolation thermique sont obligatoires en cas de lourds travaux de rénovation (ravalement de façade, réfection toiture par exemple).

Des doutes persistent

La moitié des personnes interrogées (56 %) est prête à installer chez soi des équipements à énergie renouvelable à condition que cela représente un surcoût nul ou non négligeable. De nombreuses aides financières sont disponibles pour faciliter la mise en œuvre des travaux. Problème, la moitié des français interrogés ignore leur existence. 67 % d’entre eux connaissent le crédit d’impôt, 60 % le prêt à taux zéro et 33 % les subventions régionales. D’autres freins subsistent comme par exemple la crainte de rencontrer des difficultés pour obtenir les aides (36 %) ou ne pas rentabiliser leur investissement (34 %).

La qualité du service, un facteur de confiance

Les installateurs ont gagné petit à petit la confiance des usagers. L’obtention d’un label joue un rôle déterminant dans le choix du professionnel. 83 % des français accordent davantage de crédit à une entreprise, qui possède un label ou une qualification. Trois autres éléments peuvent influencer leur décision finale : la présentation de références de réalisations (76 %), la recommandation par des proches (75 %) et la proximité géographique (63 %).

Pour bénéficier des aides publiques, il est indispensable d’engager un artisan mention RGE. Cet agrément est de plus en plus reconnu par les français (77 %) et atteste de la qualité du service. Ainsi, 91 % des français, qui connaissent le label, se tourneront naturellement vers des professionnels qualifiés RGE pour réaliser leurs travaux.

L’autoconsommation, un dispositif qui séduit les français

Les collectivités, les firmes privées et les particuliers étaient, jusqu’à présent, incités à revendre l’électricité produite par leur propre installation photovoltaïque. L’Assemblée Nationale a validé, en décembre dernier, l’ordonnance sur l’autoconsommation. Une bonne nouvelle, car 91% des français sont intéressés par cette nouvelle manière de consommer l’électricité.

* Réalisé sur un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée entre 18 ans et plus, entre 5 et 9 janvier 2017.

Haut de page

Posté par René le 21 février 2017