Innovation : découvrez les routes qui produisent de l’énergie

Parmi les exigences des pays qui s’engagent dans la transition énergétique, le développement des sources de production d’énergie renouvelable arrive en tête. Les solutions permettant d’intégrer ces dispositifs dans notre quotidien sont de plus en plus répandues. Constatant que le réseau routier se déploie sur plusieurs milliers de kilomètres, de nombreuses entreprises se demandent comment utiliser cette surface pour produire de l’électricité.

Panneaux solaires pour route.

Découvrez les caractéristiques de la route solaire imaginée par Colas.

Les dalles photovoltaïques

La société Colas a mis au point une route solaire baptisée Wattway. Il s’agit d’un revêtement de sol composé de cellules photovoltaïques.

Quelles sont les caractéristiques de ce revêtement ?

Il se présente sous forme de dalles qui peuvent être directement collées sur la chaussée. Conçu en partenariat avec l’Institut national de l’énergie solaire (Ines), il :

  • Résiste à de très fortes pressions
  • Ne mesure que quelques millimètres d’épaisseur
  • Est composé de cellules photovoltaïques qui laissent passer la lumière et supportent sans problème le passage de poids lourds
  • Présente les mêmes caractéristiques que les revêtements traditionnels (adhérence, résistance…)
  • Ne nécessite aucun entretien particulier

Les dalles solaires Wattway permettent de produire de l’énergie localement dans les régions isolées où le raccordement au réseau électrique est difficile. Elles peuvent servir de solution d’appoint dans les zones où la demande en électricité est importante, pour alimenter des infrastructures publiques notamment.

Quel est le bilan, après un an d’utilisation ?

Le premier projet inauguré dans l’Orne fonctionne depuis 2016. La chaussée a été recouverte de 2 800 m2 de panneaux solaires sur un kilomètre. Les modules qui ont fonctionné en continu ont atteint 85 % de l’objectif fixé. Le dispositif est actuellement testé sur 16 sites en France et dans le monde. Les améliorations apportées au prototype pourraient permettre à Colas de commercialiser ses dalles photovoltaïques dès 2019.

Route géothermique Novatherm.

Découvrez les caractéristiques de la route géothermique Novatherm.

La route géothermique

C’est Eurovia, spécialiste des infrastructures routières, qui est à l’origine de Novatherm, une solution qui tire profit de la géothermie.

Comment fonctionne-t-elle ?

Elle se compose d’échangeurs à chaleur reliés à des capteurs géothermiques horizontaux ou verticaux. Les calories puisées dans le sol servent à alimenter, via une pompe à chaleur, un réseau d’eau placé directement sous la chaussée.

Quelles sont les applications possibles ?

Ce revêtement routier permet de dégivrer et de déneiger automatiquement les routes en hiver. Particulièrement intéressant pour les parkings ou dans les zones à risques, ce dispositif permettrait aussi de récupérer la chaleur du sol. Cette dernière pourrait servir à alimenter des systèmes de production d’eau chaude sanitaire ou à chauffer des piscines municipales. A terme, le but de l’entreprise est d’enrichir cette innovation avec une solution de récupération de chaleur en été.

Les panneaux hybrides

Le projet américain Solar Roadways est une solution hybride qui vise à répondre à plusieurs enjeux.

De quoi sont-ils composés ?

Les panneaux hexagonaux regroupent des :

  • Cellules solaires photovoltaïques
  • Résistances électriques
  • Diodes lumineuses

Quels sont les usages possibles ?

Ils pourraient permettre :

  • De produire de l’énergie injectable dans le réseau national
  • De faire fondre la neige, grâce aux circuits électriques intégrés dans les panneaux
  • D’éclairer la route ou d’offrir de nouveaux outils de signalisation pour les piétons et les automobilistes

Cependant, sans batterie pour stocker l’électricité produite en journée, les systèmes de chauffage et d’éclairage ne peuvent être alimentés par les panneaux photovoltaïques. Les premières expérimentations ont révélé que cette technologie nécessitait quelques optimisations pour être rentable.

Piste cyclable solaire.

Découvrez la piste cyclable solaire Solaroad.

La piste cyclable solaire

La première piste cyclable SolaRoad a nécessité 5 années de développement. Elle se déploie sur 70 mètres aux Pays-Bas.

Un matériau innovant et résistant

Elle se compose de blocs de bétons dans lesquels sont insérées des cellules photovoltaïques. Cette piste cyclable résiste à la pluie et à la pression exercée par le poids et les mouvements des cyclistes. Elle produit de l’électricité qui  sert à alimenter les lampadaires et les feux de signalisation.

Un rendement encourageant

Après 6 mois d’exploitation, le passage de 150 000 cyclistes n’a pas empêché le dispositif de produire 3 000 kWh d’électricité. Dans des conditions optimales d’utilisation, son rendement s’élèverait à 70 kWh par m2 et par an.

Des trottoirs solaires

La ville de Toulouse a expérimenté les trottoirs podo-électriques. Ils permettent de transformer l’énergie cinétique des passants foulant les trottoirs en électricité. Il s’agit de dalles montées sur ressorts et encastrées dans le sol. Elles emmagasinent les watts produits par le mouvement des passants. Le courant électrique stocké permet d’alimenter des installations urbaines telles que des réverbères, des panneaux de signalisation, etc. C’est l’entreprise toulousaine Viha Concept qui est à l’origine de cette innovation. D’après les premiers chiffres, 3 600 personnes pourraient produire 500 Wh en marchant sur 50 dalles. Cette technologie permettrait de réduire considérablement les dépenses énergétiques des zones urbaines.

Ces différentes innovations constituent une opportunité de déployer largement les solutions de production d’énergie renouvelable. Elles permettent de produire de l’électricité en utilisant les surfaces existantes, sans empiéter sur les terrains agricoles.

Haut de page

Posté par René le 29 janvier 2019