Le Portugal atteint 100 % d’énergies renouvelables en mars 2018

En mars 2018, le Portugal a produit plus d’électricité verte que ce que le pays consomme habituellement. Il s’agit d’un premier pas vers l’objectif qu’il s’est fixé : produire l’intégralité de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2040.

Eolienne dans un champ.

Le Portugal a battu des records de production d’électricité renouvelable au cours du mois de mars 2018.

L’hydroélectricité et l’énergie éolienne au cœur de l’exploit

L’Association portugaise des énergies renouvelables (APREN) a annoncé que la production d’électricité verte avait atteint 103.6 % de la demande totale pour le mois de mars. Ce record exclut certaines îles, indépendantes sur le plan énergétique. L’hydroélectricité et la puissance éolienne installée ont largement contribué à ces résultats exceptionnels en fournissant respectivement 55 et 42 % du total produit.

Des recours ponctuels aux sources conventionnelles ou aux importations ont été nécessaires pour assurer l’équilibre entre l’offre et la demande. Mais pour l’APREN, cela ne ternit en rien les résultats, qui sont extrêmement réjouissants d’un point de vue écologique.

La situation du Portugal en Europe

Ces résultats ont été soulignés parce qu’ils sont encore rares. Mais l’APREN espère que cette situation se reproduira souvent à l’avenir et que le recours aux sources fossiles sera de plus en plus rare. L’État ne cesse d’investir dans des technologies innovantes pour accroître la part de renouvelable dans son mix électrique. En 2008, le Portugal inaugurait la plus grande centrale éolienne offshore d’Europe et en 2010, il s’engageait dans la construction d’une des plus grandes fermes solaires au monde.

De nombreux autres pays se sont engagés dans la même voie. L’Allemagne, le Danemark, l’Islande, la Norvège et la Suède multiplient les actions en faveur du développement des énergies vertes. Cet engagement devrait conduire à une limitation importante des émissions de gaz à effet de serre. Au cours du seul mois de mars, le Portugal aurait économisé près de 2 millions de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone.

Les freins au développement des énergies renouvelables

Le principal frein est le prix de l’électricité verte. Au Portugal, son prix est parmi les plus élevés d’Europe. Mais les progrès technologiques, les subventions de l’État et l’augmentation de la production devraient permettre de faire baisser son coût dans les années à venir. Parallèlement, les gouvernements cessent peu à peu de financer les modes de production conventionnels tels que les centrales à combustibles fossiles. Leurs efforts sont largement tournés vers des solutions innovantes et peu polluantes.

Ce record pourrait créer une saine émulation entre les pays européens et les inciter à égaler ces résultats. Pour cela, ils devront investir davantage dans les énergies renouvelables et fournir les efforts nécessaires pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés.

Haut de page

Posté par Julie le 24 avril 2018