Qu’est-ce qu’un panneau solaire ?

Il s’agit d’un dispositif de production d’énergie renouvelable. Il peut être thermique ou photovoltaïque. Dans le premier cas, il transforme l’énergie solaire en chaleur et dans le deuxième, en électricité. Découvrez comment fonctionnent ces deux technologies.

panneaux solaires photovoltaiques

Les panneaux solaires photovoltaïques permettent de produire de l’électricité.

Panneau solaire thermique

Les panneaux sont constitués d’une surface vitrée qui capte la chaleur du soleil pour la transmettre à un fluide caloporteur.

Quels sont les différents types de capteurs ?

Les dispositifs les plus répandus sont les :

  • Capteurs plans vitrés

    Une plaque en métal noire, directement en contact avec les tubes dans lesquels circule le fluide caloporteur, absorbe les rayons du soleil. Le tout est recouvert d’un vitrage pour créer un effet de serre et accroître les performances du dispositif.

  • Capteurs tubulaires sous vide

    Il s’agit de plusieurs tubes vitrés équipés d’une plaque métallique noire qui absorbe la chaleur. Ils sont placés sous vide pour limiter au maximum les déperditions de chaleur.

Généralement, ils sont directement reliés à un ballon dans lequel les calories acheminées servent à produire de l’eau chaude sanitaire.

Il existe aussi un dispositif thermique fonctionnant par aérothermie. Beaucoup moins répandu, il absorbe l’air chaud et le diffuse à l’intérieur de la maison via un système de ventilation.

Comment se déroule leur installation ?

Il convient d’abord de vous assurer que votre habitation peut accueillir ce type de dispositif. Pour un rendement optimal, les spécialistes conseillent une inclinaison minimale de 45 ° pour les capteurs. Il faut ensuite prévoir une surface suffisante pour les installer. L’intervention de professionnels est indispensable : ils font passer les tuyaux dans lesquels circulera le liquide caloporteur par le toit. Ils fixent les rails qui accueillent les panneaux solaires sur la toiture et les raccordent au circuit du fluide caloporteur.

Panneau solaire photovoltaïque

Il existe de nombreux types de modules. Le rendement d’une installation photovoltaïque dépend des panneaux utilisés et du taux d’ensoleillement de la région dans laquelle elle se trouve.

De quoi est constitué un panneau photovoltaïque ?

Il se compose de cellules photovoltaïques qui comportent une ou deux couches d’un matériau semi-conducteur. Il s’agit principalement de silicium. Lorsque la lumière frappe les cellules, elle crée un flux électrique. Il existe des cellules monocristallines, polycristallines et amorphes. Aujourd’hui, ce sont les cellules en silicium monocristallin les plus efficaces. Elles sont reliées entre elles et fixées sur un support. Ce dernier peut être fixe ou mobile, pour suivre le rayonnement du soleil et augmenter ainsi la production d’électricité.

L’installation

Il existe plusieurs techniques de pose. Les panneaux peuvent :

  • Être intégrés au bâtiment (IAB). Dans ce cas, ils remplacent directement une partie des tuiles de votre toiture. L’étanchéité est essentielle pour assurer l’efficacité de votre installation
  • Être intégrés en surimposition au bâtiment (ISB) et placés parallèlement à la pente du toit

Chaque dispositif comporte :

  • Un onduleur qui convertit le courant continu généré par les panneaux solaires en courant alternatif
  • Un parafoudre
  • Un compteur de production pour mesurer la quantité d’électricité injecté dans le réseau en cas de revente
  • Un compteur de consommation
  • En option, une batterie de stockage

L’installation doit être raccordée au réseau électrique. Il y a un certain nombre de démarches administratives à effectuer. Vous devez souscrire un contrat d’achat d’électricité avec EDF OA. La Commission de Régulation de l’énergie (CRE) fixe le tarif de rachat.

Le rendement

Le rendement des panneaux photovoltaïques se mesure grâce à leur puissance crête, exprimée en watt-crête (Wc). Cette information, fournie par le constructeur, renseigne sur la puissance maximale d’une installation dans des conditions optimales (une température de 25 °C et un ensoleillement de 1 000 W par m2). Si elle donne une indication générale, elle ne permet pas de la prévoir précisément votre production, qui dépend de nombreux paramètres. Il y a un certain nombre de règles à suivre pour optimiser votre production. N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels.

Les applications possibles

L’énergie solaire apparaît désormais comme une alternative très intéressante aux énergies conventionnelles. Gratuite, elle se prête à plusieurs applications.

Panneaux solaires thermiques

Pour les particuliers, ils servent principalement pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Ils permettent aussi de chauffer une piscine ou une douche d’appoint, ou de sécher les céréales dans le domaine agricole.

Panneaux solaires photovoltaïques

Il existe des centrales photovoltaïques qui produisent de l’électricité renouvelable afin de répondre aux besoins énergétiques nationaux. Les plus gros producteurs sont la Chine, l’Allemagne, le Japon et les États-Unis.

Les particuliers sont également de plus en plus nombreux à investir dans des panneaux photovoltaïques. Avant, ils devaient obligatoirement revendre l’électricité. Aujourd’hui, ils peuvent consommer l’électricité qu’ils produisent pour alimenter :

  • Leurs appareils électroménagers
  • Leur voiture électrique
  • Leur chauffage

Le déploiement de batteries de stockage permet aux particuliers de profiter pleinement des kilowattheures qu’ils produisent.

Un particulier qui produit de l’électricité grâce à des panneaux photovoltaïques peut donc choisir entre :

  • La revente totale de sa production
  • L’autoconsommation totale
  • L’autoconsommation partielle avec revente et/ou stockage du surplus

Les dispositifs de production d’énergie solaire sont de plus en plus fiables et rentables. Les particuliers qui investissent aujourd’hui dans ce type d’installation se protègent des hausses annoncées du prix de l’électricité. A terme, l’énergie solaire devrait accompagner la mutation du mix énergétique européen.

Haut de page

Posté par René le 25 juin 2019