Quels sont les enjeux environnementaux de l’éolien et du photovoltaïque ?

Réduction des rejets de CO2

Si les éoliennes et les panneaux solaires photovoltaïques n’utilisent pas de combustibles fossiles, ils permettent aussi de produire de l’électricité sans CO2 puisque le processus de production ne fait appel à aucun matériau carboné. Cependant, en tenant compte du cycle de vie des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques, de leur fabrication à leur recyclage, l’ADEME estime que le kWh éolien génère environ 15g de CO2 contre 50g pour le kWh photovoltaïque. En comparaison avec l’électricité produite à partir de combustibles fossiles, ces chiffres restent acceptables (charbon : 900g de CO2 par kWh par exemple).

eoliennes panneaux photovoltaiques

Panneaux photovoltaïques et éoliennes au-dessus d’un champ de tournesols.

Lorsque l’électricité éolienne ou photovoltaïque se substitue à l’électricité produite dans des centrales à charbon, le gain de CO2 est évident. Ce n’est pas le cas lorsqu’elle se substitue à l’électricité d’origine nucléaire. Mais la production nucléaire comporte évidemment d’autres risques.

Impacts sociaux et environnementaux

La filière éolienne terrestre a fait l’objet de nombreuses discussions portant sur son impact visuel, le bruit des machines et les effets sur la faune. Les  éoliennes ont suscité des réactions très négatives parfois. C’est pourquoi des règles ont été instaurées : un parc éolien doit comporter au moins 5 machines (pour éviter le mitage du territoire) ; ces dernières doivent être à plus de 500 mètres des habitations ;…

Cependant, ces règles pourraient freiner l’installation de nouveaux parcs et empêcher la France d’atteindre son objectif de 19000 MW installés en 2020. Il semble nécessaire de s’interroger aujourd’hui sur l’assouplissement de certaines règles pour parvenir à relancer la filière.

Concernant le photovoltaïque, c’est le recyclage des panneaux qui risque de poser problème. En effet, les panneaux contiennent des matériaux semi-conducteurs potentiellement toxiques.

Enfin, la question du transport de l’électricité ne doit pas être négligée non plus. Car, les productions éolienne et photovoltaïque supposent  de renforcer les réseaux de transport et de distribution. Or, compte tenu du coût et de l’opposition fréquente des populations, il n’est pas facile de construire de nouvelles lignes de transport d’électricité.

Si les énergies telles que l’éolien ou le photovoltaïque constituent aujourd’hui des solutions d’avenir, il ne faut pas, pour autant, oublier les impacts environnementaux qu’elles induisent et la question de leur acceptabilité par les populations. En effet, dans certains cas, ces énergies supposent une véritable métamorphose des paysages.

Haut de page

Posté par Julie le 5 octobre 2012