Qu’est-ce que la programmation pluriannuelle de l’énergie ?

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est l’un des volets de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Elle concerne la France métropolitaine ainsi que tous les départements d’outre-mer. Elle consigne les principales actions qui doivent être accompagnées par les pouvoirs publics en vue d’atteindre les objectifs fixés. Il s’agit d’un outil essentiel dans le cheminement vers la transition écologique.

Protection de l'environnement et programmation pluriannuelle de l'énergie.

La programmation pluriannuelle de l’énergie joue un rôle important dans la transition énergétique.

Quels sont ses enjeux ?

Différentes thématiques sont abordées pour offrir une vue d’ensemble du paysage énergétique français dans les années à venir. Sont notamment évoqués :

  • La sécurité d’approvisionnement
  • La baisse de la consommation d’énergies fossiles
  • L’augmentation de la production renouvelable : elle devrait atteindre 40 % dans le mix électrique français en 2030
  • Le développement de solutions de stockage et des réseaux intelligents
  • La recherche de technologies permettant de réduire les coûts
  • La création ou l’adaptation de filières professionnelles répondant à des besoins de formation spécifiques dans ce domaine

Les débats publics

Au cours de l’automne 2017, le ministère de la Transition écologique et solidaire a organisé une série de débats et d’ateliers pour recueillir des témoignages et des idées innovantes sur les différents sujets. Des consultations sur la rénovation et les performances des bâtiments vont se poursuivre jusqu’à la fin du mois de juin 2018. Quatre enjeux ont été au cœur des débats :

  • Comprendre les objectifs réels prévus par la PPE concernant la production et la consommation d’énergie ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Quels sont les blocages et où la France se situe-t-elle par rapport à ses voisins européens ?
  • Trouver les mesures nécessaires pour encourager particuliers et professionnels à s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ce projet doit permettre de réunir les conditions pour accélérer la transition énergétique et impliquer tous les acteurs territoriaux en assurant la rentabilité de leurs investissements.
  • Choisir les options à envisager concernant l’énergie solaire photovoltaïque et la production éolienne, le nucléaire, etc. Quelle est la place de chacune d’entre elles ? Quelles sont les solutions pour les soutenir ? Quelle politique mener au niveau de la recherche et du développement de nouvelles technologies ?
  • Prendre des décisions stratégiques pour accompagner les mesures, financer les projets et protéger les consommateurs. Les propositions doivent être clairement formulées pour souligner la cohérence des politiques nationale et territoriale.

Après ces débats publics, la commission en charge du projet disposera de deux mois pour rédiger un rapport exhaustif et exprimer les priorités d’actions. La première version de la programmation pluriannuelle de l’énergie porte sur une période de 3 ans, de 2016 à 2018, suivie d’une deuxième période de 5 ans. Les suivantes devraient également couvrir 5 années et être calées sur les quinquennats afin de permettre un suivi et une régularité dans les actions menées.

Haut de page

Posté par Julie le 19 juin 2018