A quoi sert la technologie HVDC ?

La technologie HVDC (courant continu haute tension) permet de transporter de l’électricité sur de longues distances, avec une perte minimale. Les réseaux de câbles électriques HVDC se déploient de plus en plus rapidement entre les pays. En effet, ces derniers permettent d’envoyer de l’électricité à plus de 1000km (avec une perte de l’ordre de 3% pour 1000km). Et cela afin que les pays qui produisent trop d’électricité à un moment précis, puissent en envoyer aux pays qui sont en déficit. Les câbles HVDC sont, en réalité, les vecteurs d’un échange d’énergie et facilitent l’intégration des énergies renouvelables intermittentes. Les liaisons peuvent être aériennes, souterraines ou sous-marines.

hvdc courant continu haute tension

La technologie HVDC permet de transporter de l’électricité sur de longues distances.

La Grande-Bretagne par exemple a récemment passé un accord avec l’Islande. Le câble qui reliera l’Angleterre à l’Islande, en passant par l’Écosse, sera le plus long câble sous-marin du monde puisqu’il mesurera entre 1000 et 1500km. Cette connexion va ainsi encourager une plus forte intégration des énergies renouvelables dans la production et la distribution d’électricité en Grande-Bretagne. En effet, l’Islande peut se targuer de détenir le record mondial de production d’électricité d’origine renouvelable : 100% de leur électricité est « propre ». Les centrales hydrauliques et géothermiques produisent assez d’électricité pour couvrir les besoins en électricité des Islandais. Ainsi, le Royaume-Uni pourra profiter des surplus de production d’électricité islandaise et réciproquement. De plus, la Grande-Bretagne est déjà reliée à d’autres pays tels que l’Irlande, la Belgique, les Pays-Bas ou encore la France, lesquels pourront également profiter de l’électricité islandaise.

D’autres projets de connexions HVDC sont prévus en Europe. Il s’agit, à terme, de développer un réseau européen à grande échelle afin de globaliser la production d’énergie et de favoriser l’intégration des énergies renouvelables dans les réseaux de distribution d’électricité.

La France est reliée à la Grande-Bretagne et ce réseau va bientôt s’agrandir avec la mise en place prochaine d’une nouvelle connexion, qui permettra aux deux pays de bénéficier de la production des hydroliennes qui devraient être installées d’ici 2015 au large de l’île d’Aurigny.

Haut de page

Posté par Julie le 24 juillet 2012