Choisir un chauffage au fioul ou électrique ?

Déterminer la meilleure énergie, entre le fioul et l’électricité, demande un temps de réflexion. Cette décision vous engage sur l’avenir. Il est par conséquent important de bien peser le pour et le contre. Confort, consommation d’énergie ou émissions de CO2, l’étiquette du produit est passée au peigne fin.

radiateur a inertie salon aterno

 

L’installation d’un chauffage fioul et électrique

Le radiateur électrique est très simple à mettre en place. Il suffit de le raccorder au réseau électrique et le tour est joué. Mais, l’installation de tous les chauffages ne se déroule, malheureusement, pas toujours de cette façon. Il est, le plus souvent, nécessaire de faire appel à un professionnel. C’est le cas, par exemple, du système au fioul. Ce dernier requiert l’agencement d’un équipement assez lourd composé d’une chaudière et d’une cuve pour stocker le carburant. Vous devez, de ce fait, disposer d’un peu d’espace. La cuve prend ses quartiers dans une pièce bien ventilée. Sinon, il est possible de l’enterrer dans une fosse ou dans le jardin. Attention, toutefois, elle doit rester accessible. Le camion-citerne doit pouvoir vous approvisionner facilement.

Le confort thermique du chauffage électrique et fioul

Le chauffage au fioul révèle toute sa puissance en particulier dans les régions, où les hivers sont rudes. Concernant le chauffage électrique, tout va dépendre de la technologie choisie telle que convection, accumulation, rayonnement ou à inertie. Elles ne délivrent pas toutes le même niveau de confort. A titre d’exemple, le convecteur constitue le modèle le plus basic. Sa température se règle approximativement par le biais de son thermostat intégré. Des déperditions de chaleur sont fréquentes. En plus, les éléments chauffants à partir d’une certaine température dégagent une odeur de poussière calcinée et occasionnent un assèchement de l’air. Le radiateur à inertie, au contraire, offre une qualité de chauffe digne d’un chauffage central. La chaleur est douce et parfaitement homogène.

Un chauffage fioul et électrique peu énergivore

Les dépenses énergétiques pèsent lourd dans le budget des ménages. Tout l’enjeu pour les fabricants est de réussir à proposer un procédé à la fois peu énergivore et performant.

La chaudière fioul à condensation

En apparence, la chaudière fioul à condensation fonctionne sur le même principe qu’une installation classique à une petite différence près. Elle consume le fioul et récupère, en prime, les calories contenues dans les vapeurs d’eau des fumées afin de produire de la chaleur. Selon l’ADEME, cette technique permet un gain d’énergie de 15 à 20 % par rapport à un chauffage au fioul traditionnel.

Le chauffage électrique intelligent

Le chauffage électrique à inertie consomme naturellement peu d’énergie. Pour preuve, son cœur de chauffe composé d’une brique réfractaire emmagasine les calories pour ensuite les restituer au fur et à mesure. Ainsi, même à l’arrêt, le radiateur continue de diffuser une chaleur agréable. Aterno va encore plus loin et propose des outils domotiques. Simples à utiliser, ils permettent de maîtriser votre consommation d’énergie tout en vous facilitant le quotidien. Le détecteur de présence donne l’ordre aux radiateurs de diminuer la température ambiante, si personne n’occupe la pièce. Le détecteur d’ouverture signale, si une fenêtre est ouverte, au thermostat central. Ce dernier coupe, dans ce cas, immédiatement le radiateur. L’application MyAterno, enfin, vous permet de piloter votre installation à distance via votre smartphone ou votre tablette.

L’entretien du chauffage électrique et fioul

Pour le chauffage électrique, l’entretien est extrêmement simple puisqu’il n’y a strictement aucun travail à effectuer. Vous pouvez accessoirement dépoussiérer les différents radiateurs. En revanche, pour le chauffage au fioul, il n’est pas possible de faire l’impasse sur l’entretien. Ce contrôle annuel met en lumière les éventuels dysfonctionnements. Effectué par un professionnel habilité, plusieurs points importants établis par la norme NF X50-011 sont méticuleusement vérifiés dont le corps de chauffe, les filtres, les conduits, le brûleur et les éléments de sécurité. L’objectif est d’éviter toutes pannes durant l’hiver.

Les émissions de CO2 délivrées par le chauffage électrique et fioul

Le dérèglement climatique préoccupe de plus en plus les politiques et également les usagers. Il est nécessaire d’agir rapidement pour sauvegarder la planète. La principale mission consiste à réduire la pollution et notamment les émanations de CO2. Les fabricants de chauffage au fioul ont fait de gros efforts dans ce sens. Mais, il est difficile voire impossible de rivaliser avec l’électricité. Les éoliennes ou encore les panneaux photovoltaïques produisent de l’énergie renouvelable, une énergie propre.

En conclusion
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Selon l’ADEME, 34% des habitations sont, aujourd’hui, équipées d’un chauffage électrique contre seulement 24 % en 1990. L’engouement pour le fioul, quant à lui, est en chute libre. En 1990, 20% des particuliers se chauffaient au fioul contre, aujourd’hui, 14%.

Haut de page

Posté par Julie le 20 septembre 2016