DPE 2013 : quelles nouveautés ?

Depuis le 1er mai 2013, le nouveau diagnostic de performance énergétique (DPE) est en place. Qu’est-ce qu’implique ce nouveau DPE ?
Obligatoire depuis 2003, le DPE évalue la consommation énergétique d’un bâtiment en prenant en compte un certain nombre de critères. Le DPE doit obligatoirement être fourni lors de la vente ou de la location d’un bien. Il est valide 10 ans.

etiquettes DPE diagnostic performance energetique

Etiquettes DPE : diagnostic de performances énergétiques.

Rappel sur le diagnostic de performance énergétique

Sur le DPE figuraient jusqu’ici :

  • La consommation énergétique annuelle en kWh et en euros.
  • 2 étiquettes : la première évalue la consommation d’énergie par m² et par an, la deuxième évalue la quantité d’émissions de gaz à effet de serre par m² et par an.
  • Un descriptif du type de chauffage et du degré d’isolation des murs, du toit et des fenêtres.
  • Des conseils pour réduire les dépenses énergétiques en effectuant des travaux.

Aujourd’hui

Le mode de calcul pour déterminer  la consommation énergétique des logements est affiné. Le nouveau DPE prend en compte davantage de critères parmi lesquels :

  • Les apports solaires.
  • Le rendement des appareils de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.
  • Les ponts thermiques.

Ces différentes mesures doivent être saisies dans un logiciel homologué par le ministère du logement.

Les diagnostiqueurs doivent également justifier d’un diplôme de niveau Bac +2 dans le domaine du bâtiment, et suivre obligatoirement une formation de 3 jours. Enfin, un numéro ADEME sera désormais  attribué à chaque DPE. Cela permettra de centraliser les données et l’ADEME pourra ainsi effecteur des statistiques à partir des DPE.

Ces DPE devraient gagner en transparence et en fiabilité. Les relevés seront plus précis et les diagnostiqueurs sans doute mieux formés, ce qui permettra de donner aux locataires et aux propriétaires une vision plus claire des travaux à effectuer pour faire des économies d’énergie.

Haut de page

Posté par Julie le 11 juin 2013

Une réponse à DPE 2013 : quelles nouveautés ?

  1. Mais le coefficient de 2.58 venant toujours défavoriser le classement énergétique du DPE (alors que l’électricité est le type d’énergie dégageant le moins de CO2 – la diminution de ce CO2, rappelons le, était à l’origine de la création du DPE), il faut bien en avoir conscience.

    De ce fait un bien chauffé électriquement à 258 kWh/(an.m²) en classe E consomme en réalité la même énergie finale (ce que le consommateur paye) que si le même bien avec la même isolation était chauffé au gaz ou au fioul avec un classement en C avec 258/2.58=100 kWh/an.m²

    Le grand public ne le sait pas forcément !