DPE : tout savoir sur le Diagnostic de Performance Énergétique

Vous devez obligatoirement faire réaliser un Diagnostic de performance énergétique (DPE) si vous souhaitez vendre ou louer un logement. Valable 10 ans, il est purement informatif mais pourrait être réformé et devenir un outil efficace pour améliorer la performance des bâtiments.

DPE chauffage economie energies

DPE : chauffage et économie d’énergies.

Quelles sont ses caractéristiques ?

Il fait partie des diagnostics techniques immobiliers et s’intéresse précisément :

  • Au descriptif des équipements
  • Au bon état des systèmes de chauffage et de climatisation
  • A l’isolation (toiture, portes et fenêtres)
  • A la production et à la consommation d’énergie du bâtiment
  • A ses rejets de gaz à effet de serre

Une partie du DPE regroupe des recommandations faites au propriétaire pour améliorer l’efficacité énergétique de son bien immobilier. Mais il n’a aucune obligation de faire réaliser des travaux de rénovation.

Quels sont ses objectifs ?

Il permet d’informer le propriétaire ainsi que le futur acquéreur ou le futur locataire des caractéristiques et de la consommation du logement. Il se présente sous la forme de deux étiquettes :

  • L’étiquette énergie

    Elle indique le niveau de consommation d’énergie du logement (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation), mesuré en kilowatt par heure au m² et par an. Elle va du niveau A (logement économe) au niveau G (logement énergivore).

  • L’étiquette climat

    Elle présente l’impact des consommations du bâtiment sur l’effet de serre et positionne le niveau de pollution, calculé en kilogramme équivalent CO2 par m2 et par an. L’échelle s’étend également de A (logement à faibles émissions) à G (fortes émissions).

Par qui doit-il être réalisé ?

Il doit être effectué par un expert en diagnostic immobilier certifié par la norme NF EN ISO/CEI 17024. Il a reçu une formation spécifique, et faire appel à un expert est essentiel pour vous assurer la validité du diagnostic. Il est à la charge financière du vendeur ou du bailleur et coûte entre 100 et 200 euros en fonction du type d’habitation et du nombre de pièces. Il peut faire l’objet d’un crédit d’impôt (CITE : Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique) si vous le faites réaliser dans un cas où il n’est pas obligatoire, simplement pour avoir une idée de la consommation énergétique de votre habitation.

Un effet trop limité ?

Dans le cadre de son plan de rénovation énergétique, le ministère de l’écologie souhaite réformer les différents diagnostics immobiliers, dont le DPE. Il aimerait qu’il devienne un véritable levier de décision pour les particuliers et les pouvoirs publics. Aujourd’hui, les acteurs du domaine lui reprochent son manque de fiabilité. En réponse, le gouvernement prévoit la mise à jour des méthodes de calcul pour le rendre plus précis, et un renforcement du contrôle des diagnostiqueurs. Pour les édifices les plus mal classés, la réforme envisage de fournir un « passeport de rénovation » qui décrirait précisément la liste des travaux à entreprendre pour obtenir une étiquette A ou B. Ces améliorations pourraient devenir obligatoires et faite baisser le prix des biens si elles ne sont pas réalisées à temps. La réforme devrait être achevée à la fin de l’année.

Dans les années à venir, le DPE pourrait gagner en importance et devenir un véritable outil de négociation pour les acquéreurs de biens immobiliers. Ce qui n’était jusqu’ici qu’un document informatif deviendra peut-être bientôt un levier essentiel du vaste chantier d’amélioration énergétique des bâtiments français.

Liens utiles :
www.ademe.fr
www.legifrance.gouv.fr / www.legifrance.gouv.fr
www.developpement-durable.gouv.fr

Haut de page

Posté par René le 28 août 2018