L’éclairage domestique consomme beaucoup d’énergie

L’hiver, entre 18 et 22 h, l’éclairage des maisons représente 6 % de la consommation d’électricité française. Plusieurs actions peuvent limiter considérablement cette consommation d’énergie.

eclairage domestique

Choisir les bonnes ampoules

La solution la plus simple consiste à faire les bons gestes lorsque l’on choisit ses ampoules. Aujourd’hui, il est préférable d’opter pour des ampoules halogènes à économie d’énergie ou, mieux encore, pour des ampoules fluocompactes ou des leds. Aujourd’hui les leds se déclinent sous toutes les formes : vous trouverez facilement des appliques pour chambres ou pour salles de bains qui s’intégreront parfaitement à votre intérieur.

Quelles sont les prévisions pour l’avenir ?

D’ici 2025, si nous poursuivons nos efforts, nous pourrions avoir diminué par deux la consommation d’électricité liée à l’éclairage. La maîtrise de la consommation électrique et les effets des différentes réglementations devraient permettre à la pointe journalière de consommation d’électricité liée à l’éclairage de diminuer également. Le bilan prévisionnel de RTE situe cette pointe aux alentours de 2 700 MW en 2030 alors qu’elle s’élève encore à 5 000 MW aujourd’hui.

Pour que ces chiffres ne restent pas des prévisions mais deviennent réels, le gouvernement français a pris différentes mesures. Ainsi, en France, au 31 décembre 2012, toutes les ampoules à incandescence ont été complètement retirées de la vente. En 2016, ce sont les ampoules halogènes à économie d’énergie qui seront interdites car elles ne permettent de faire que 30 % d’économies d’énergie tandis que les ampoules fluocompactes atteignent 80 %.

Ce n’est qu’en poursuivant nos efforts dans ce domaine que nous parviendrons à rendre nos économies d’énergie significatives.

Haut de page

Posté par Julie le 6 juillet 2015