Comment limiter la consommation énergétique liée à l’éclairage domestique ?

L’éclairage représente 10 à 15 % * de votre facture d’électricité. Vous disposez d’environ 25 points lumineux qui sont allumés en moyenne 7 heures sur une journée. Quelles sont les solutions pour réduire durablement vos dépenses ?

eclairage domestique

Profitez au maximum de la lumière naturelle

La solution la plus évidente pour éviter d’alourdir vos factures est d’éviter d’allumer vos lampes. La lumière du soleil est disponible gratuitement tous les jours. Faites le nécessaire pour en profiter au maximum :

  • Aménagez les différentes pièces en fonction de l’usage que vous en faites

    Installez votre bureau ou votre salon dans les espaces où les fenêtres sont les plus nombreuses.

  • Optimisez la luminosité

    Augmentez les surfaces vitrées et préférez toujours les surfaces claires aux matériaux opaques.

  • Décloisonnez l’espace

    La lumière circule mieux dans un espace ouvert. N’hésitez pas à créer des ouvertures dans vos murs ou à privilégier des verrières pour cloisonner les pièces.

Miroirs, revêtements muraux et parquet clair : les éléments de décoration peuvent aussi vous aider à accroître la luminosité sans vous obliger à allumer vos différents points d’éclairage.

Choisissez les bonnes ampoules

Il existe plusieurs types d’ampoules :

  • A incandescence

    Elles sont interdites à la vente depuis 2013, mais il est possible que certaines de vos lampes soient encore équipées de ce type d’ampoule. Si c’est le cas, pensez à les remplacer rapidement. Elles sont très énergivores puisqu’elles ne transforment qu’environ 8 % de l’électricité qu’elles consomment en lumière et produisent beaucoup de chaleur. Leur rendement énergétique est très faible.

  • Halogènes

    Elles ne sont plus commercialisées depuis septembre 2018 à cause de leur manque d’efficacité énergétique. Si vous souhaitez limiter vos dépenses énergétiques, il est temps d’en changer.

  • Fluocompactes

    Aussi appelées ampoules basse consommation, elles consomment cinq fois moins d’électricité que les modèles à incandescence. Leur technologie s’inspire de celle des néons. Si les premiers modèles nécessitaient un temps d’allumage relativement long, les versions les plus récentes ont corrigé ce défaut.

  • LED

    Elles allient excellentes performances énergétiques et fiabilité. Leur durée de vie allongée et leur résistance aux chocs leur ont permis de devenir un élément incontournable de l’éclairage domestique.

En fonction de l’usage et de la pièce concernée, il convient d’opter pour des ampoules fluocompactes ou des LED si vous souhaitez faire des économies d’énergie. Sachez cependant que les premières ne sont pas adaptées à des températures trop basses et doivent donc être proscrites dans un garage ou à l’extérieur. Avant tout achat, n’hésitez pas à demander conseil à des professionnels.

Optez pour des équipements domotiques

Pour limiter au maximum tout gaspillage énergétique, vous pouvez équiper vos pièces de détecteurs de présence. Vos lampes s’allument lorsque vous entrez dans la pièce et s’éteignent automatiquement lorsqu’aucun mouvement n’est détecté. De cette manière, vous vous assurez de ne pas laisser la lumière allumée inutilement. Cette solution est particulièrement intéressante si vous avez des enfants qui oublient régulièrement d’appuyer sur l’interrupteur en quittant une pièce.

Si tous les foyers français font des efforts et remplacent leurs vieilles ampoules par des modèles plus performants, la consommation d’électricité liée à l’éclairage domestique pourrait être diminuée par deux d’ici 2025.

* Selon l’Association Française de l’Eclairage

Haut de page

Posté par Julie le 26 février 2019