Faut-il taxer l’électricité ?

La contribution climat énergie, aussi appelée taxe carbone, s’applique aux énergies carbonées non soumises au régime européen des quotas de CO2. Certains estiment que cette taxe devrait s’étendre à l’électricité. Mais, l’électricité est déjà soumise au régime des quotas alors pourquoi lui appliquer une taxe supplémentaire ? En effet, comment expliquer l’application d’une taxe carbone à une énergie non carbonée ? Ceux qui y sont favorables font appel à des notions telles que le développement durable et soulignent l’épuisement des ressources en énergie fossile pour justifier leur position. Mais, l’électricité est une énergie d’avenir car les sources de production d’électricité d’origine renouvelable se multiplient aujourd’hui.

tirelire taxe electricite

Tirelire verte avec des fleurs en forme de cochon et billet de cent euros.

Certes, une part de l’électricité est produite à partir de ressources fossiles carbonées (charbon, pétrole et gaz). Le régime des quotas ne pénalise pas ce secteur. Donc, s’il fallait étendre la taxe à l’électricité, seule l’électricité produite à partir de ces sources devrait être taxée. Seulement, prendre une telle décision en France supposerait un accord européen.  En effet, cette part de production d’électricité ne représente que 5 à 10% en France, mais est nettement plus importante dans d’autres pays européens (Allemagne ou Espagne par exemple).

En France, le débat sur la taxation de l’électricité n’est peut-être pas le bon. En effet, nous devrions plutôt nous demander comment profiter de notre électricité produite à 90% à partir de sources non carbonées. Dans l’habitat par exemple, profitons-en pour adopter un chauffage électrique et revoir notre isolation. Car, aujourd’hui, dans le secteur du bâtiment, la combinaison isolation, énergies renouvelables et électricité permet d’éliminer totalement les énergies fossiles.

Le fait de maintenir une électricité bon marché tout en développant des systèmes intelligents pour la gestion et la distribution (qui intègrent parfaitement les énergies renouvelables) nous amène à faire des progrès considérables en termes d’économies d’énergie et de protection de l’environnement.

Haut de page

Posté par Julie le 6 novembre 2012