Le point sur l’électricité verte

L’électricité est dite verte lorsqu’elle est produite à partir des sources d’énergies renouvelables : le solaire, l’éolien, la géothermie, l’hydraulique ou la biomasse. Contrairement aux énergies fossiles (gaz, charbon, etc.), ces énergies sont théoriquement inépuisables et leur exploitation ne produit aucun gaz à effet de serre. En France, il s’agit surtout d’électricité hydraulique et d’un peu d’éolien. La Commission européenne prévoit une part de 20 % d’énergies renouvelables d’ici 2020 car elles restent pour le moment sous-exploitées (12% de l’énergie en France).

energies renouvelables, photovoltaïque, eolien

Les énergies vertes : éoliennes et panneaux solaires

D’où vient l’électricité verte ?

Il est impossible de choisir le type d’électricité consommée dans son logement, puisque toute l’électricité produite est injectée dans le même circuit, quelle que soit sa source. Un fournisseur d’électricité verte s’engagera donc à produire l’équivalent de l’électricité consommée par ce logement ou à l’acheter à un fournisseur (en général, EDF), sur la base d’un certificat vert. En France, c’est l’Observ’ER (Observatoire des énergies renouvelables) qui garantit l’origine renouvelable de l’électricité.

Qui sont les fournisseurs d’électricité verte ?

Il est à noter que l’électricité verte est plus chère d’environ 5% par rapport à de l’électricité dite « grise ». Opter pour cette source d’énergie relève donc d’un acte citoyen, qui contribue à financer la filière. Les fournisseurs d’électricité verte sont Poweo, souvent considéré comme étant le moins cher du marché, Direct Energie, qui fait figure de challenger, Gaz de France DolceVita, GEG, Alterna et Enercoop, un fournisseur « militant » d’électricité verte.

Haut de page

Posté par René le 30 septembre 2010

Une réponse à Le point sur l’électricité verte

  1. Bon article, espérons que les objectifs de la commission européenne soient atteints. Ce serait un formidable bond en avant pour la production d’énergie verte.