Le projet BTL : une opportunité pour Strasbourg et pour la France

Le projet BTL (Biomass To Liquid) d’UPM, qui prévoit la construction, à Strasbourg, d’une unité de production de biocarburant à base de bois, est désormais susceptible d’être cofinancé par la Commission européenne.

La Commission européenne avait lancé un appel à manifestation d’intérêt, dans le cadre du paquet énergie-climat, annonçant qu’elle cofinancerait des projets innovants en matière de stockage de CO2, de développement du biocarburant, de l’éolien, du solaire,… Elle avait reçu 79 propositions des états membres : 30 projets ont été présélectionnés.

jauge a essence fleur biocarburant

Jauge à essence dont l’aiguille est une fleur.

Le projet de bioraffinerie d’UPM en fait partie. L’investissement initial pour ce projet s’élèverait à 400 millions d’euros. Reposant sur le principe innovant de la gazéification de la biomasse, il pourrait produire 105000 tonnes de biocarburant par an à partir d’un million de tonnes de bois. Le processus de transformation de la biomasse en biocarburant permettrait également de générer de la vapeur et de l’électricité (une turbine de 26 MW pourrait être installée sur le site). Cette installation pourrait être opérationnelle dès 2015 et générer 70 emplois.

Il faut désormais que la France soutienne ce projet devant la Commission européenne. Cette dernière annoncera sa décision début novembre.

Source: DNA

Haut de page

Posté par Julie le 2 octobre 2012