Le recyclage des déchets permettrait de réduire de 5 % les émissions de CO2

A l’heure de la transition énergétique, le recyclage des déchets n’a jamais été aussi important. A travers leur étude française publiée mardi 30 mai 2017, L’Ademe et Federec ont révélé que cette filière permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5 %.

recyclage des dechets

Le recyclage des déchets contribue à préserver la planète.

La mise en place d’une économie circulaire

Le recyclage occupe une place de plus en plus prépondérante dans votre quotidien. Les aliments verts finissent dans le compost. Le papier, les cartons et autres déchets propres dans le sac jaune. Le verre est jeté dans des conteneurs spéciaux, etc. Bout à bout, ces petits gestes permettent de diminuer le gaspillage et d’offrir une seconde vie aux objets qui vous entourent. Une nouvelle économie dites « circulaire » s’organise doucement. Les nouveaux modes de production et de consommation sont repensés. Chaque stade de vie des produits permet d’accroître l’efficacité de l’utilisation des ressources et de réduire l’impact sur l’environnement.

La lutte de l’État contre le gaspillage

Dès 2004, la France s’engage à limiter ses déchets avec le lancement du Programme d’actions de prévention des déchets. Et depuis, elle ne cesse de multiplier les actions notamment à travers la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Les objectifs à atteindre sont nombreux :

  • le recyclage de 55 % des déchets (hors inertes et dangereux) dès 2020,
  • la réduction de 10 % de la production de DMA,
  • la valorisation de 70 % des déchets BTP.

Pour y parvenir, elle a instauré plusieurs dispositifs, parmi eux :

  • La tarification incitative
    Une grande majorité des collectivités applique cette mesure sous forme de redevance. La facture est établie en fonction du nombre de poubelles présentées. Les résultats sont positifs. La quantité d’ordures ménagères résiduelles collectées a diminué entre 20 et 70 % suivant les communes.
  • Le réemploi / réutilisation
    Ces deux opérations permettent de prolonger la durée de vie des produits ou des substances. Selon le rapport de l’Ademe, « sur 9,3 millions de tonnes de biens arrivant en fin de vie, 940 000 tonnes sont réemployées ou réutilisées (+14 % par rapport à 2011), 20 % par les structures de réemploi de l’économie sociale et solidaire et 80 % par le biais du marché de l’occasion ».
  • L’appel à projet « Territoire zéro déchets, zéro gaspillag »
    Une pléiade de collectivités volontaires a décidé de réduire de 10 % leurs déchets, soutenue par l’ensemble des acteurs locaux (entreprises, associations, administrations, commerces, etc.).

Le recyclage, un geste pour la planète

L’étude intitulée « Evaluation environnementale du recyclage en France » révèle par l’utilisation d’exemples significatifs toute l’importance de recycler les déchets industriels et ménagers. Ce geste a un impact direct sur le taux des émissions de gaz à effet de serre. Les filières de recyclage des déchets d’emballages, des ferrailles, des papiers, des cartons et des plastiques entre autres ont permis d’éviter l’émission de 22,5 millions de tonnes de CO! « C’est l’équivalent de l’ensemble du transport aérien français et de 20 % des émissions du parc automobile », s’est félicité Jean-Philippe Carpentier, président de Federec, lors d’une conférence de presse. Au total, le recyclage des déchets aurait permis d’éviter l’équivalent de 5 % des émissions annuelle de CO2.

Par ailleurs, le recyclage contribue à économiser de l’énergie et des matières premières. 124 TWh d’énergie primaire ont pu être économisé ce qui correspond à la production de près de 18 réacteurs nucléaires ou encore à 80 % de la consommation électrique de l’ensemble des ménages français. La valorisation des déchets a permis à la France de recycler en ferraille, chaque année, l’équivalent de 1 200 Tour Eiffel !

Le recyclage des déchets représente un levier à ne donc pas négliger, si la France souhaite parvenir à diviser par quatre ses émissions de CO2 d’ici 2050 (par rapport au niveau de 1990).

Aterno, un acteur engagé depuis longtemps

Le développement durable constitue un enjeu majeur pour Aterno. Le spécialiste du chauffage électrique participe à la collecte les déchets électroniques et électriques. A son échelle, il a permis, en 2015, d’économiser l’équivalent de 111 barils de pétrole brut et d’empêcher l’émission de 160 tonnes de CO! Aterno utilise, parallèlement, du papier écologique pour ses différentes impressions.

Haut de page

Posté par Julie le 13 juin 2017