Transport d’électricité : l’anticipation est nécessaire

La société évolue, ses besoins aussi. En outre, la nécessaire intégration des énergies renouvelables à la consommation quotidienne suppose une adaptation du réseau de transport d’électricité. C’est pourquoi, les ingénieurs développement de RTE (Réseau de Transport d’Electricité) doivent mener études et réflexions afin d’anticiper au mieux les besoins et de garantir l’alimentation en électricité.

calculatrice, graphiques, stylo bleu

Des études et réflexions sont menées afin d’anticiper au mieux les besoins et de garantir l’alimentation en électricité.

Pourquoi anticiper ?

En collaboration avec des experts du patrimoine et les directions techniques de l’État, ces ingénieurs émettent des hypothèses qu’ils affinent au fur et à mesure qu’ils approchent de l’échéance. Cependant, l’anticipation est une nécessité car, entre la décision d’investir dans une infrastructure et sa mise en service, il peut se passer jusqu’à 10 ans.

De plus, les comportements changent. L’usage de la voiture électrique, la montée en puissance des énergies renouvelables et les échanges de plus en plus fréquents d’électricité entre les pays européens obligent les ingénieurs à intégrer pleinement ces nouveaux usages à leurs scénarios d’anticipation. Parce que les réseaux de transport doivent être adaptés à temps, il s’agit de prévoir les changements jusqu’à 30 ans à l’avance. En ce qui concerne l’évolution des infrastructures, RTE annonce, une fois par an, dans un document public,  tous les changements envisagés dans les 10 ans.

Des prévisions nécessaires mais fluctuantes…

Parallèlement, les ingénieurs « planification équilibre offre et demande » de RTE établissent des prévisions de la consommation d’électricité. Cependant, ils sont confrontés à une variable de taille : la météo. Ils utilisent les informations dont ils disposent comme les historiques de consommation par exemple, et se fient aux activités économiques et domestiques. La mission principale de ces ingénieurs consiste à déterminer, 8 jours à l’avance, la consommation d’électricité, et à l’ajuster en fonction de la météo, tout en tenant compte des prévisions de production.

C’est grâce à ces systèmes qui permettent d’anticiper la consommation d’électricité que, lorsque vous appuyez sur l’interrupteur d’un appareil, l’électricité apparaît. Aujourd’hui, les innovations en matière de transport d’énergie se multiplient. A terme, elles doivent permettre une gestion plus intelligente de l’électricité qui, puisqu’elle peut être issue de sources renouvelables, est indéniablement la meilleure solution pour l’avenir.

Haut de page

Posté par Julie le 13 juillet 2012

Une réponse à Transport d’électricité : l’anticipation est nécessaire

  1. Merci pour cet article et ces infos.