Consommation énergétique : + 1°C = + 7 % des dépenses ?

Jusqu’à présent, nous admettions qu’augmenter la température d’1°C provoquait une augmentation de 7 % de la consommation énergétique. Une étude réalisée par le Costic (Comité scientifique et technique des industries climatiques) démontre qu’en réalité, il n’existe pas de ratio fixe. Cette étude fait suite à des hypothèses selon lesquelles, dans un bâtiment BBC, ce ratio de 7 % serait largement sous-évalué. En effet, dans les nouveaux bâtiments, l’augmentation de la température d’1°C induirait une augmentation des dépenses énergétiques de l’ordre de 15 à 20 %. C’est pourquoi le Costic a confié à Thibaut Parent, élève-ingénieur, un travail visant à préciser ces notions.

calculatrice carnet crayon

Cette étude confirme que la performance du bâtiment fait augmenter la consommation énergétique en cas de hausse de la température. En outre, le climat semble également avoir une influence sur ces chiffres. L’étude fournit quelques exemples : pour une maison peu isolée située à Mâcon, l’écart de consommation serait de l’ordre de 8,7 % pour 1°C supplémentaire. Cet écart monte à 11 % pour une maison BBC, toujours à Mâcon, et à 24 % dans une maison passive à Nice. C’est pourquoi, mieux vaut opter pour un système de chauffage efficace permettant une bonne régulation pour s’assurer un confort thermique optimal.

Découvrez notre gamme de radiateurs à inertie ultra basse consommation

Les chiffres avancés démontrent donc que le ratio de 7 %, très souvent avancé jusqu’ici, est en réalité variable. De nouvelles investigations sont en cours pour tenter de déterminer précisément l’ensemble des paramètres qui influencent l’écart de consommation énergétique dans les différents types de bâtiments.

Haut de page

Posté par Julie le 26 septembre 2017