40 % des français envisagent d’effectuer des travaux de rénovation en 2017

Les français élaborent, chaque année, une liste de projets à accomplir. Pour 40 % d’entre eux, se trouve celui de réaliser des travaux de rénovation, selon l’institut de sondage, Yougov.

travaux de renovation energetique

De nombreux français se disent prêts à se lancer dans les travaux de rénovation.

Les travaux de rénovation, un projet pour 2017

A l’occasion du 3ème salon de la rénovation à Paris, YouGov a mené une enquête en ligne, entre le 5 et 7 décembre 2016, pour PAP. L’institut de sondage a interrogé 2006 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Les résultats sont positifs ! 40 % des ménages français déclarent avoir l’intention d’effectuer des travaux de rénovation en 2017. Les principales personnes, qui envisagent de se lancer, sont les seniors, propriétaires ou non (61 % des plus de 55 ans). Les propriétaires sont les plus nombreux à vouloir améliorer leur habitat mais, 78 % d’entre eux ne disposent pas du budget adéquat pour l’instant. Les français dépensent, en moyenne, 10 000 € pour refaire leur cuisine ou la salle de bains. En ce qui concerne les petits travaux, ils disposent, en moyenne, de 4 456 €, en 2016.

Les économies d’énergie, une priorité

La principale motivation de la majorité des propriétaires (60 %) est d’améliorer l’efficacité énergétique de leur habitation. L’isolation, la ventilation et le chauffage figurent en tête de liste. Entre 2012 et 2014, la somme consacrée s’élevait à 9 978 €, selon le rapport de juin 2016 publié par l’Ademe.

20 % des franciliens intéressés par les économies d’énergie

61 % des plus de 55 ans, propriétaires ou non, préfèrent se tourner vers des travaux de rénovation énergétique plutôt que des travaux destinés à faciliter leur maintien à domicile (47 %). Néanmoins, les franciliens ne partagent pas tous les mêmes aspirations.

Seuls 20 % d’entre eux souhaitent entamer ce type de travaux. 30 % choisissent la remise aux normes de leur installation électrique et de la plomberie. Les plus jeunes, encore en location, préfèrent personnaliser leur domicile et le rendre plus confortable. 60 % des 25-34 ans montrent un fort intérêt pour les équipements domotiques (volets et éclairages automatiques, commandes à distances, radiateur intelligent). Et enfin, 47 % des 35-44 ans, qui ont vu leur famille s’agrandir, désirent, en premier lieu, créer une extension ou réaménager leur résidence.

Les subventions publiques, des dispositifs pas toujours bien connus des français

Les français avouent connaître très peu les aides publiques dédiées aux travaux (crédit d’impôt, Ecoprêt, Adil, Ademe, Anah). L’Etat ne relâche, pourtant, pas ses efforts. Il multiplie les actions afin de diminuer la facture énergétique. Le gouvernement s’est fixé l’objectif ambitieux de rénover 500 000 logements par an à partir de 2017 dont 120 000 logements sociaux et 380 000 logements privés. L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) s’est vue ainsi octroyer un budget record en 2017. Elle dispose, en effet, d’une enveloppe de 841 millions d’euros, qui servira à rénover 100 000 habitations dont 30 000 logements de copropriétés fragiles. Parallèlement, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) sont tous les deux reconduits pour une nouvelle année. Ils sont attribués sous les mêmes conditions qu’en 2016 et leur cumul est facilité. Une plus large partie des ménages pourra donc espérer bénéficier de ces deux dispositifs.

Haut de page

Posté par Julie le 7 février 2017