Quelle est la cause des pics de consommation d’électricité ?

En période de grand froid, toutes les énergies sont dangereusement sollicitées. En effet, la consommation de gaz, de fioul et de bois augmente de manière considérable.  Cela s’explique évidemment par le besoin, pour les consommateurs, d’accéder à un confort thermique acceptable, surtout en hiver. L’électricité, même si elle ne couvre que 13% des besoins de chauffage des ménages, est l’énergie qui, chaque année, à la même saison, retient toute l’attention.

pylones electriques, lignes haute tension

Des pylones électriques de lignes haute tension.

Mais, le chauffage électrique est-il l’unique responsable de ces pics de consommation ?

Très souvent pointé du doigt, celui qui a peu à peu gagné des parts de marché dans le secteur du chauffage est-il le seul coupable? Nous allons voir qu’en réalité, il est un peu facile d’accuser uniquement le chauffage électrique…

D’après Jean Bergougnoux [i],  « en 1990, la baisse d’1°C des températures hivernales se traduisait par un accroissement de la consommation de l’ordre de 1100 mégawatts, soit l’équivalent de 2 grosses unités de production électrique brûlant du fioul ou du charbon ». Il note par ailleurs que, paradoxalement, durant cette même période, la consommation de chauffage pour les logements ayant opté pour un chauffage « tout électrique » n’a augmenté que de 20%. Par conséquent, le développement du chauffage électrique ne peut porter l’entière responsabilité de l’augmentation considérable de la consommation de cette énergie durant les périodes de grand froid.

Cependant, il est vrai que certaines installations électriques sont très énergivores. Prenons l’exemple des appareils de chauffage électriques d’appoint dont il se vend environ un million d’exemplaires chaque année dans les grandes surfaces. Ces appareils, mal conçus pour offrir un confort thermique optimal, poussent les ménages à une surconsommation d’énergie en hiver.

C’est pourquoi, il paraît nécessaire de réfléchir aujourd’hui aux solutions à apporter à ce problème

Il est important de faire appel au civisme des populations en leur demandant d’éradiquer de leur quotidien tous les usages superficiels d’électricité. Les effets demeurent néanmoins limités. La véritable innovation réside dans la réflexion en matière de régulation des systèmes de chauffage. C’est cette réflexion que mène depuis plusieurs années déjà la société Aterno, afin d’offrir  à ses clients le meilleur système de chauffage électrique.

En effet, Aterno a mis au point un système de chauffage électrique intelligent : dès que la température souhaitée est atteinte, l’alimentation en électricité du radiateur est coupée. En outre, Aterno propose à ses clients de prévoir à l’avance l’heure de mise en route de leur chauffage, ou encore, de le gérer à distance [ii]. La société Aterno a compris que la régulation de la consommation, sans transiger sur le confort des consommateurs, est l’un des enjeux majeurs du chauffage électrique. Car, c’est grâce à des systèmes de chauffage intelligents que nous pourrons peu à peu à maîtriser ces pointes de consommation, puisque, paradoxalement, si nous parvenons à une régulation et une programmation de la consommation des logements électriques « en dialogue avec l’opérateur de réseau et à travers les smart grids [iii] de l’avenir (…), plus il y aura de logements électriques, mieux la régulation du réseau sera assurée » comme l’affirme Jean Bergougnoux [iv].

Vous n’avez donc plus de raisons d’hésiter à opter pour un chauffage électrique parfaitement conçu pour limiter votre consommation d’énergie et assurer votre confort.

Références :

  • [i] Jean Bergougnoux, « Pointe de consommation électrique, qui est responsable ? », Techniques de l’ingénieur, 13 février 2012.
  • [ii] Option opti-phone.
  • [iii] Les smart grids sont des réseaux de distribution d’électricité intelligents qui utilisent les technologies informatiques de manière à optimiser la production, la distribution et la consommation (Source : Wikipédia).
  • [iv] Jean Bergougnoux, « Pointe de consommation électrique, qui est responsable ? », Techniques de l’ingénieur, 13 février 2012.

Haut de page

Posté par René le 11 juin 2012