Les différentes pannes liées aux radiateurs d’un chauffage central

Le chauffage central allie confort et efficacité. Mais, le système n’est pas infaillible. Des dysfonctionnements peuvent survenir et notamment si l’installation n’est pas révisée régulièrement. Le radiateur peut-être brûlant voire froid, émettre des sons étranges ou les conduites peuvent être bouchées.

panne chauffage

L’hiver peut s’avérer parfois bien rude.

1er symptôme : le radiateur émet des bruits de claquements

De drôles de bruits s’échappent de votre chauffage central et vos radiateurs ne chauffent pas comme ils devraient. Les claquements ou les borborygmes signalent, le plus souvent, la présence de bulles d’air dans les conduites. Il est donc nécessaire de purger l’ensemble du système. Mais, la situation peut s’avérer bien pire. Le système est obstrué par de la boue. Dans ce cas, une opération de désembouage est inévitable.

2ème symptôme, le radiateur est brûlant

L’ensemble de la façade du radiateur est chaud. La circulation de l’eau dans les radiateurs se fait de manière beaucoup trop rapide. Du coup, la chaleur n’a pas le temps de se diffuser doucement dans la pièce. Deux raisons expliquent ce phénomène :

  • La puissance de la pompe de circulation du chauffage est trop élevée.
  • Ou alors le débit du radiateur est trop important par rapport aux autres appareils, qui sont plus éloignés de la chaudière.

3ème symptôme, le radiateur reste froid

Votre radiateur est tiède voire froid. Votre chauffage central ne chauffe pas le logement et pourtant il est allumé. Première chose à vérifier : la vanne thermostatique. Elle doit être parfaitement ouverte. Si le problème ne se situe pas à ce niveau, d’autres scénarios sont envisageables :

  • Bizarrement, certains radiateurs chauffent. L’eau, qui traverse le circuit, ne doit pas être suffisante.
  • L’installation dans son ensemble semble à l’arrêt. Il est possible qu’une saleté bouche le passage de l’eau chaude et empêche celle-ci de circuler correctement. Seule solution : effectuer un nettoyage intégral du système de chauffage.

4ème symptôme, les effets de l’âge

Après des années de bons et loyaux services, la chaudière arrive doucement à l’âge de la retraite. La tuyauterie s’encrasse, la vanne de radiateur est usée voire bloquée, l’eau de chauffage est mal répartie entre les étages,… Bref, les pannes en tout genre se multiplient et les réparations s’apparentent à un véritable gouffre financier. Le seul remède pour en finir définitivement est de changer l’installation. Cette dépense peut se révéler bénéfique, si vous choisissez un système basse consommation comme par exemple des radiateurs électriques économiques. Certains fabricants utilisent la technologie à inertie, qui offre un confort comparable à celui d’un chauffage central. En prime, ce procédé ne demande aucun entretien !

5ème symptôme, des différences de températures entre les étages

A un étage, les températures sont tropicales et à un autre, elles sont polaires. L’origine de ce problème trouve plusieurs explications :

  • Un déséquilibre hydrolytique, c’est-à-dire une mauvaise répartition de la chaleur.
  • L’introduction de nouveaux radiateurs dans le circuit.
  • Suite à des rénovations au niveau de l’isolation, la puissance de chauffe n’est plus adaptée.

Le secours d’un professionnel du chauffage

L’automédication possède ses limites. Vous pouvez, heureusement compter en toute circonstance sur un spécialiste en dépannage de chauffage.

Conseil : Mieux vaut prévenir que guérir, pensez à réviser chaque année votre chaudière. Cette révision vous assure un hiver serein.

Haut de page

Posté par René le 8 juillet 2016