Quels sont les signes d’une maison mal chauffée ?

Une maison mal chauffée peut avoir des répercussions importantes sur votre confort. Des traces sur les murs ou encore des déperditions de chaleur entre autres peuvent apparaître et détériorer progressivement votre habitat mais également votre santé. Il est donc important de trouver les causes de ce mal afin de retrouver un espace de vie sain.

deperditions chaleur

Votre maison peut s’apparenter à une véritable passoire.

Les symptômes à identifier

Plusieurs indices vous indiquent que votre habitation est mal chauffée depuis un certain temps :

  • La chaleur n’est pas uniforme, du sol au plafond.
  • Les murs intérieurs et le plafond du logement sont froids.
  • Des légers courants d’air se font ressentir.
  • Des traces d’humidité et de moisissures sont visibles sur les murs et en particulier au niveau des angles du plafond.
  • En été, la température au sein de votre logement se révèle très élevée et en hiver, au contraire, elle reste assez basse.
  • La neige et le gel disparaissent rapidement sur votre toiture.
  • Les nuisances sonores extérieures constituent une véritable gêne.
  • Le montant de vos factures de chauffage est exorbitant.

Les bons remèdes

Il est important d’agir rapidement, car cette situation n’est pas sans conséquences : perte de chaleur, inconfort et insalubrité. Votre santé est également en jeu. Des maux de têtes, des problèmes respiratoires et une grande sensibilité aux pathologies hivernales (rhumes, angines ou grippes) peuvent vous incommoder. Pour assainir votre habitat, il est possible d’intervenir sur trois éléments :

  • L’isolation,
  • La ventilation,
  • Le système de chauffage.

L’isolation

Le DPE permet de mettre en lumière les points forts et les faiblesses énergétiques de votre logement. En fonction des résultats, vous pourrez cibler les travaux à effectuer en priorité : isolation des combles, des sols, des murs ou de la toiture. Sachez que vous pouvez bénéficier sous certaines conditions de subventions de l’État pour vous aider à financer vos rénovations comme par exemple le crédit d’impôt, l’éco-prêt à taux zéro ou encore la prime énergie.

La ventilation

L’installation d’une « aération générale et permanente » est obligatoire pour tous les logements construits depuis 1982. Ouvrir les fenêtres ne suffit pas pour renouveler correctement l’air et évacuer les mauvaises odeurs et l’humidité. Il est nécessaire de mettre en place une VMC.

Toutefois, la ventilation ne permet pas toujours de régler l’ensemble des problèmes liés à l’humidité. Il est dans ce cas recommandé de faire appel à un spécialiste. Lui, seul, sera en mesure de déterminer les causes exactes et de proposer un traitement adapté.

Le chauffage

Votre chauffage doit offrir économie et confort, le radiateur à inertie répond à ces deux exigences. Il diffuse une chaleur douce de manière constante et homogène grâce à son système unique. Par ailleurs, il s’équipe d’outils domotiques dont le célèbre thermostat électronique. Leur rôle est de vous permettre de mieux maîtriser votre consommation d’énergie. L’appareil chauffant maintient également la qualité de l’air à un niveau optimal. Salle de bains, chambre à coucher ou cuisine, il s’adapte parfaitement à la configuration des pièces. Il peut ainsi s’installer partout !

Demandez votre guide Gratuit des nouveaux radiateurs Ultra Basse Consommation

Haut de page

Posté par Julie le 24 août 2017