Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage au sol ?

Vous êtes à la recherche d’informations pour vous faire votre propre avis sur le chauffage au sol ? Quelles sont les caractéristiques de ce système ? Fonctionnement, atouts, points négatifs : découvrez tout ce que vous devez savoir.

chauffage au sol

Comment fonctionne-t-il ?

Apparu dans les années 60, il a beaucoup évolué pour répondre aux nouvelles réglementations et améliorer son rendement. Il existe deux types de chauffages au sol :

  • Hydraulique

    Il se compose de circuits de tubes souples en polyéthylène dans lesquels circule de l’eau. Cette dernière est chauffée par du gaz, de l’électricité ou une énergie renouvelable. Ce système est raccordé à l’arrivée d’eau et recouvert d’une chape de béton. Le nombre de circuits dépend de la surface à chauffer.

  • Electrique

    Il fonctionne selon le même principe mais se présente sous la forme d’un circuit de résistances électriques recouvertes de plaques isolantes et d’une dalle de béton.

Les deux solutions nécessitent d’importants travaux d’installation. L’intervention d’un professionnel est obligatoire pour garantir votre sécurité, votre confort ainsi qu’une mise en œuvre qui réponde parfaitement aux normes.

Avantages du plancher chauffant

Les avantages du chauffage au sol sont nombreux :

  • Confort

    Il répartit la chaleur de manière homogène dans les pièces. Il n’y pas de zones froides et vous pouvez marcher pieds nus chez vous. En plus du confort thermique, il garantit votre tranquillité puisqu’il n’émet aucun bruit ou aucune vibration.

  • Aménagement facilité

    Comme il est invisible, il vous offre une grande liberté dans l’agencement de vos pièces. Les spécialistes conseillent tout de même de privilégier les meubles sur pieds pour ne pas altérer la diffusion de la chaleur, et d’éviter les gros tapis.

  • Economies

    L’avantage du chauffage au sol, lorsqu’il est associé à une chaudière à condensation ou à une pompe à chaleur, est qu’il permet de faire d’importantes économies par rapport à une chaudière classique avec des radiateurs à eau.

  • Polyvalence

    Certains dispositifs sont réversibles : ils chauffent en hiver et climatisent en été.

Inconvénients du chauffage au sol

S’il n’est pas très répandu malgré ses nombreuses qualités, c’est parce qu’il présente toute de même un certain nombre d’inconvénients :

  • Il ne s’adapte pas à toutes les situations

    Il n’est pas adapté aux usages ponctuels ou aux pièces qui nécessitent une montée en température rapide. Dans la salle de bains par exemple, mieux vaut préférer un radiateur sèche-serviettes qui s’adapte à vos habitudes ainsi qu’aux spécificités de la pièce et de son usage. S’il convient parfaitement en construction, il n’est pas conseillé en rénovation. Sa pose est très complexe. En rehaussant le plancher de quelques centimètres, son installation peut engendrer des problèmes et entraîner de nombreuses modifications dans le bâtiment : rabotage des portes, surélévation des prises, etc.

  • Les interventions en cas de dysfonctionnement sont complexes

    Si vous rencontrez des difficultés dans l’utilisation de votre dispositif ou s’il ne s’avère pas aussi performant qu’espéré, les interventions pour déterminer l’origine du dysfonctionnement ou pour effectuer les éventuelles réparations sont complexes. Il peut être nécessaire de retirer votre revêtement de sol pour accéder au système. En plus de causer des désagréments, cela engendre des dépenses pour vous.

  • Le prix du chauffage au sol reste élevé

    Il faut compter la fourniture du matériel, le coût de la pose et de la main d’œuvre ainsi que le budget nécessaire pour le coulage de la dalle. Son installation nécessite l’intervention de nombreux professionnels. Cela représente un gros investissement pour les particuliers. Il est plus cher à l’achat que les autres équipements dédiés au confort.

Y a -t-il des contre-indications pour la santé ?

Le chauffage au sol présente-t-il des inconvénients pour votre santé ? Pieds gonflés, maux de tête, mauvaise circulation sanguine : tous ces reproches adressés au plancher chauffant n’ont plus lieu d’être aujourd’hui. Lorsqu’il est apparu sur le marché, il chauffait à plus de 60 °C, ce qui pouvait engendrer de nombreux désagréments et causer des problèmes de santé. Aujourd’hui, vous n’avez aucune raison de vous inquiéter.

Quel est le meilleur revêtement pour un chauffage au sol ?

Les professionnels ont tendance à affirmer que tous les revêtements s’adaptent. Dans les faits, c’est sans doute le carrelage ou la pierre naturelle qui sont les plus faciles à mettre en œuvre. Aujourd’hui, certains fabricants proposent des parquets et des moquettes compatibles, mais vous devez vous référer au DTU (Document Technique Unifié) des différents matériaux pour vous assurer qu’ils le sont réellement.

La mise en œuvre d’un plancher chauffant étant relativement complexe, entourez-vous de professionnels sérieux et compétents si ce type de dispositif vous intéresse.

Télécharger le guide Gratuit du chauffage

Haut de page

Posté par René le 29 janvier 2021

Laisser un commentaire

*

*